COVID 19 Graphic

Le programme Encompas se joint à la nation dans sa réponse proactive à la COVID-19 en offrant des services de santé mentale virtuels confidentiels, sécurisés et facilement accessibles. Utilisez votre téléphone, votre tablette ou votre ordinateur à la maison pour nous rejoindre et aborder les questions liées au stress provoqué par le fait de vivre dans un monde devant faire face à une pandémie. Notre technologie permet de recevoir des services essentiels tout en pratiquant la distanciation physique et sociale.

L'OMS a développé plusieurs considérations liées à la santé mentale pour soutenir le bien-être mental et psychologique des personnes pendant la pandémie de COVID-19 :

  1. La COVID-19 touche et risque de toucher des personnes d’un grand nombre de pays, dans de nombreuses régions du monde. Ne l’associez pas à une origine ethnique ou à une nationalité. Faites preuve d’empathie à l’égard de toutes les personnes affectées, quel que soit leur pays de résidence ou d’origine. Les personnes touchées par la COVID-19 n’ont rien fait de mal.
  2. Ne faites pas référence aux personnes atteintes de la maladie en tant que « cas COVID-19 », « victimes », « familles COVID-19 » ou « malades ». Ce sont des « personnes qui ont la COVID-19 », « des personnes qui sont traitées pour la COVID-19 », « des personnes qui se remettent de la COVID-19 » et, après avoir récupéré de la COVID-19, leur vie continuera avec leur travail, leurs familles et leurs proches.
  3. Évitez le visionnage, la lecture ou l’écoute d’informations qui suscitent de l’anxiété ou de l’angoisse ; recherchez des informations dans le but de pouvoir prendre des mesures pratiques pour vous préparer et vous protéger, ainsi que vos proches. Recherchez des informations actualisées à des moments précis de la journée, une ou deux fois par jour. Un flux brusque et ininterrompu d'informations sur une épidémie peut faire naître de l’anxiété ou de l’angoisse. Recherchez les faits. Informez-vous à intervalles réguliers, sur le site Web de l’OMS et les plateformes d’information des autorités de santé locales pour vous aider à distinguer les faits des rumeurs. La connaissance des faits peut aider à réduire les peurs.
  4. Protégez-vous et soutenez les autres. Le fait d’aider d’autres personnes lorsqu’elles en ont besoin peut s’avérer bénéfique à la fois pour la personne qui reçoit de l’assistance et pour la personne qui apporte de l’assistance.
  5. Identifiez les occasions de partager et de valoriser les voix, les récits positifs et les images positives de personnes qui ont été touchées par le nouveau coronavirus (COVID-19) et qui sont guéries, ou qui ont soutenu un proche pendant son rétablissement et souhaitent partager leur expérience.
  6. Rendez hommage aux soignants et au personnel de santé qui s’occupent des personnes touchées par la COVID-19 dans votre communauté. Saluez le rôle qu'ils et elles jouent pour sauver des vies et protéger vos proches.

Source : Organisation mondiale de la santé. (6 mars 2020). Considérations liées à la santé mentale pendant la pandémie de COVID-19. Extrait de https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331602/WHO-2019-nCoV-MentalHealth-2020.1-fre.pdf

  1. Aidez les enfants à trouver des moyens positifs d'exprimer des sentiments qui les perturbent comme la peur ou la tristesse. Chaque enfant a sa propre manière d'exprimer ses émotions. Parfois, une activité créative comme un jeu ou un dessin peut faciliter les choses. Les enfants sont apaisés lorsqu'ils peuvent exprimer les sentiments qui les perturbent dans un cadre sécurisant et bienveillant.
  2. Faites en sorte que les enfants restent près de leurs parents et de leur famille, si cela ne présente pas de risque pour eux, et évitez autant que possible de séparer les enfants des personnes qui s'occupent d'eux. Si un enfant doit être séparé de la personne qui assure habituellement sa garde, assurez-vous qu'une solution de garde appropriée soit mise en place et qu'un travailleur social ou équivalent assure un suivi régulier de l'enfant. De plus, veillez à maintenir, durant les périodes de séparation, un contact régulier avec les parents et les personnes qui s'occupent de l’enfant, notamment à l’aide d’appels téléphoniques ou vidéo deux fois par jour ou par d’autres moyens de communication adaptés à son âge (avec les réseaux sociaux, par exemple, en fonction de l'âge de l'enfant).
  3. Maintenez autant que possible les habitudes de la vie quotidienne, en particulier si les enfants sont confinés à la maison. Proposez aux enfants des activités stimulantes adaptées à leur âge. Encouragez autant que possible les enfants à continuer à jouer et à interagir avec d’autres personnes, même s’il s’agit uniquement de membres de la famille lorsqu’il est recommandé de limiter les contacts physiques.
  4. Durant les moments de stress et de crise, il est fréquent que les enfants demandent plus d’affection et réclament davantage leurs parents. Parlez de la COVID-19 à vos enfants de façon honnête et adaptée à leur âge. Si vos enfants sont inquiets, répondez à ces craintes en famille pour atténuer leur anxiété. Les enfants observeront le comportement et les émotions des adultes à la recherche d’indices pour savoir comment gérer leurs propres émotions dans des moments difficiles.

Source : Organisation mondiale de la santé. (6 mars 2020). Considérations liées à la santé mentale pendant la pandémie de COVID-19. Extrait de https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331602/WHO-2019-nCoV-MentalHealth-2020.1-fre.pdf

  1. Les personnes âgées, en particulier celles qui sont isolées ou qui souffrent de déclin cognitif / démence, peuvent se montrer plus anxieuses, en colère, stressées, agitées ou renfermées durant l'épidémie et/ou le confinement. Apportez un soutien moral et matériel avec des relations informelles (familles) et des professionnels de santé.
  2. 2. Expliquez simplement la situation et donnez des informations claires sur les moyens de réduire le risque de contagion dans des termes que des personnes âgées avec/sans déficience cognitive peuvent comprendre. Répétez ces informations autant de fois que nécessaire. Les consignes doivent être communiquées de façon claire et concise, en faisant preuve de respect et de patience. L'utilisation d’informations écrites ou d'images peut également être utile. Impliquez les membres de la famille et les réseaux de soutien dans la communication des informations et pour aider les personnes à mettre en pratique les mesures de prévention (lavage de mains, etc.).
  3. Encouragez les personnes âgées qui possèdent l'expertise, l’expérience et la force nécessaires à se porter volontaires dans les efforts communautaires pour répondre à la pandémie de COVID-19. Par exemple, la population âgée à la retraite et en bonne santé peut fournir un soutien par les pairs, des visites de voisinage et des soins aux enfants pour aider le personnel médical restreint des hôpitaux luttant contre la COVID-19.

Source : Organisation mondiale de la santé. (6 mars 2020). Considérations liées à la santé mentale pendant la pandémie de COVID-19. Extrait de https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331602/WHO-2019-nCoV-MentalHealth-2020.1-fre.pdf

  1. Continuez à communiquer et conservez vos relations sociales. Même dans des situations d'isolement, essayez autant que possible de conserver vos activités quotidiennes personnelles. Si les autorités de santé recommandent de limiter vos contacts sociaux physiques pour freiner l’épidémie, vous pouvez continuer à communiquer par téléphone, courriel, par les réseaux sociaux et par vidéoconférence.
  2. Durant les moments de stress, soyez à l’écoute de vos propres besoins et émotions. Pratiquez des activités saines que vous appréciez et qui vous détendent. Faites de l’exercice régulièrement, gardez des horaires de sommeil réguliers et une alimentation saine. Gardez le sens de la mesure. Les agences de santé publique et les experts de tous les pays travaillent sur l’épidémie pour garantir la disponibilité des meilleurs soins pour les personnes touchées.
  3. Un flux ininterrompu d'informations sur une épidémie peut faire naître de l’anxiété ou de l’angoisse. Recherchez des informations actualisées et des conseils pratiques à des moments précis de la journée auprès de professionnels de santé et du site Web de l’OMS, et évitez d’écouter ou de prêter attention aux rumeurs qui vous mettent mal à l’aise.

Source : Organisation mondiale de la santé. (6 mars 2020). Considérations liées à la santé mentale pendant la pandémie de COVID-19. Extrait de https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/331602/WHO-2019-nCoV-MentalHealth-2020.1-fre.pdf

Restez informés

Dernières informations du ministère de la Santé de l'Ontario:
https://www.ontario.ca/page/2019-novel-coronavirus

Dernières informations de l'Agence de la santé publique du Canada:
https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/2019-novel-coronavirus-infection/symptoms.html

Dernières informations de l'OMS sur la propagation de COVID-19:
https://www.who.int/emergencies/diseases/novel-coronavirus-2019/situation-reports/


Autres ressources

Kit de psychologie positive - Ressource contenant cinq des outils les plus pertinents pour vous aider et aider les autres à naviguer dans l'incertitude: https://positivepsychology.com/the-crisis-kit/

Centers for Disease Control and Prevention - Informations sur la façon de gérer le stress et l'anxiété pendant COVID-19: https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/prepare/managing-stress-anxiety.html

American Psychological Association - Résultats de recherche antérieurs et conseils pour aider à réduire l'anxiété liée au COVID-19: https://www.apa.org/news/apa/2020/03/covid-19-research-findings

Guide pour aider les familles à faire face au coronavirus: https://www.centerforstartservices.org/covid-19-resources

Faire face à l'incertitude de COVID19, à l'auto-isolement et à la façon d'en parler aux enfants. https://www.iheartradio.ca/newstalk-1010/audio/podcasts/mar-14-ted-woloshyn-dr-vivien-lee-1.10758698

Problèmes de santé mentale et gestion pendant COVID19: https://www.iheartradio.ca/newstalk-1010/audio/podcasts/being-overwhelmed-with-covid-19-1.10793937