Contactez-nous en tout temps 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 : 1-866-794-9117 or Envoyez-nous un courriel |

Conditions communes

Conditions communes2021-01-13T14:38:57-05:00

Il est important que le soutien apporté aux personnes touchées par la maladie mentale tienne compte de tous les facteurs impliqués. Encompas fournit du soutien et un traitement pour de nombreuses conditions différentes qui incluent (mais sans s'y limiter) les défis liés à la santé mentale suivants, afin d’aider les gens à surmonter leurs défis et à accéder à une bonne santé mentale.

Dépendance2020-07-13T12:41:25-04:00

Qu'est-ce que la dépendance?

Lorsque la vie devient incontrôlable, parfois vous pouvez avoir envie d’aller chercher quelque chose en dehors de vous-même afin de vous sentir mieux parce que les défis semblent trop écrasants pour pouvoir y faire face. Qu'il s'agisse de drogues, d'alcool ou de jeux d'argent, les « interventions » auxquelles nous choisissons de participer peuvent nous aider à nous sentir mieux rapidement, ce qui peut nous donner l'impression que notre intervention fonctionne. Vous pouvez avoir l’impression que l’activité vous donne plus de confiance en vous et vous apporte une distraction par rapport aux défis que vous rencontrez. Mais parfois, ces solutions, supposément à court terme, face aux défis de la vie, rendent nos vies encore plus incontrôlables. Au fil du temps, vous aurez peut-être besoin de plus en plus de substances ou d'activités pour vous sentir mieux. Et vous pourriez commencer à ressentir des changements négatifs dans votre corps et votre cerveau, et créer des perturbations importantes dans vos relations avec les autres, votre vie professionnelle et votre santé.

Une dépendance est un besoin fort et compulsif d'avoir ou de faire quelque chose qui nous est généralement nocif d'une manière ou d'une autre.

Il existe de nombreux types de dépendances, mais les dépendances les plus communes comprennent l'alcool, les drogues (médicaments sur ordonnance ou drogues récréatives), les jeux d’argent, le sexe et le magasinage.

Signes d'une dépendance

Parfois, il peut être difficile de déterminer s'il existe une dépendance, car une personne peut passer d’un état de bonne santé à un état de mauvaise santé sur une longue période de temps. Il y a quatre (4) questions critiques qui aident à clarifier si une dépendance vous affecte :

    • Avez-vous un état de besoin intense lié à cette substance ou à cette activité?
    • Perdez-vous le contrôle à l’égard de la quantité et de la fréquence de consommation?
    • Avez-vous un besoin ou une compulsion débordante à consommer?
    • Consommez-vous malgré les conséquences pour vous et pour les autres?

Si vous avez répondu « oui » à l'une de ces questions, il est peut-être temps d'obtenir plus d'information sur la gestion des dépendances et des comportements indésirables.

Traiter les dépendances

La première étape du traitement de toute dépendance consiste à reconnaître et à admettre que quelque chose ne va pas. Avoir conscience du problème vous permet de prendre des décisions sur la façon dont vous allez pouvoir progresser pour le résoudre.

Encompas a des professionnels de la santé mentale spécialement formés qui peuvent vous fournir un soutien psychologique; une méthode éprouvée et efficace pour vaincre la dépendance. Un professionnel de la santé mentale peut vous enseigner les stratégies nécessaires pour arrêter le cycle de la dépendance, comprendre le comportement, résoudre les défis sous-jacents et vous remettre à prospérer sans la substance ou l'activité addictive. Si cela est approprié, votre gestionnaire des soins peut vous aider à accéder à un traitement résidentiel spécialisé dans les dépendances par le biais de notre réseau préférentiel de fournisseurs de centres de traitement résidentiel.

Sources

Centre de toxicomanie et de santé mentale. (2020). Toxicomanie. Extrait de https://www.camh.ca/fr/info-sante/index-sur-la-sante-mentale-et-la-dependance/toxicomanie

Centre de toxicomanie et de santé mentale. (2020). L’alcool. Extrait de https://www.camh.ca/fr/info-sante/index-sur-la-sante-mentale-et-la-dependance/l'alcool

Colère et gestion de la colère2020-03-26T12:32:55-04:00

Qu'est-ce que la colère?

Se sentir en colère, contrarié et irritable fait partie de la vie de tous les jours. La plupart du temps, c'est en réponse à quelque chose que nous percevons comme erroné ou injuste. Dans sa forme la plus modérée, nous pouvons nous sentir agacés par quelqu'un ou par une situation, comme lorsque nous sommes coincés dans la circulation. Dans une forme plus forte, nous pouvons ressentir de la rage face à une injustice qui nous est faite ou est faite à une personne qui nous est proche.

Cependant, la colère normale est généralement quelque chose que nous sommes capables de résoudre; que cela signifie envisager un problème d’un point de vue différent pour changer notre perspective, ou se donner de l'espace et du temps à partir d'une situation contrariante avant de ré-aborder la question. Mais parfois, la colère peut être une émotion destructrice qui a un impact négatif sur notre capacité à communiquer, nos relations, nos emplois et notre santé.

Différentes formes de colère

Il existe trois types généraux de colère qui peuvent avoir un impact négatif sur nos vies. Ils incluent :

  • La colère extérieure (également connue sous le nom de colère explosive) : se présente souvent sous la forme de cris et de cris sur les autres. C'est lorsque vous vous sentez souvent hors de contrôle de vos émotions et dites souvent des choses blessantes que vous regrettez plus tard. Au stade explosif de la colère, les comportements peuvent inclure des cris, des coups de poing dans un mur, des coups, des coups de pied ou des jets de choses.
  • La colère intérieure : souvent une forme de colère moins volatile et qui peut souvent passer inaperçue. La colère intérieure a lieu lorsque l'émotion est intériorisée. Au lieu de blâmer les autres (comme nous le faisons dans la colère extérieure / explosive), nous nous blâmons nous-mêmes et éprouvons souvent de la colère envers nous-mêmes. En surveillant notre dialogue intérieur, nous sommes en mesure de noter les choses négatives que nous pensons et que nous disons sur nous-mêmes.
  • L’agressivité passive (également connue sous le nom de colère sournoise) : peut être extrêmement destructrice dans les relations car il est souvent difficile pour les autres de cerner vos intentions pendant la conversation. L'agressivité passive nous fait souvent faire quelque chose pour nous « venger » de quelqu'un d'autre par la colère, comme ignorer une autre personne, brûler accidentellement leur souper, « oublier » d’aller chercher le café qui avait été demandé.

Signes que la colère est un problème

Voici quelques fréquents signes qui peuvent montrer que votre colère se trouve en dehors de la gamme normale des émotions quotidiennes :

  • Colère fréquente
  • Perte de goût pour les centres d’intérêts et les activités autrefois appréciés
  • Est provoquée par une situation qui remonte à très loin
  • Est beaucoup plus vive que ce à quoi on s’attendrait, vu la situation
  • Nuit aux relations avec les proches
  • Entrave votre capacité à communiquer efficacement
  • Perturbe la capacité de faire son travail
  • Nuit à la santé physique
  • Perte de contrôle; accès de colère
  • Remarquée par d'autres personnes

Options de gestion de la colère

Il existe des options pour résoudre les problèmes de colère. Certaines des activités peuvent inclure :

Séparez l'émotion du comportement : apprenez à identifier la colère en tant qu'émotion (normale, saine) par rapport à la colère en tant que comportement (crier, hurler, frapper).

Identifiez vos déclencheurs émotionnels : plus vous êtes en mesure de reconnaître les scénarios les plus susceptibles de déclencher une réaction de colère, plus il devient facile de prédire le comportement et de commencer à agir en conséquence.

Apprenez quels sont vos symptômes personnels de colère : lorsque nous ressentons de la colère, il y a souvent un changement dans nos cycles de respiration, nos muscles peuvent devenir tendus et il peut y avoir un creu dans notre estomac. Créez votre propre tableau de symptômes personnels. Plus vous comprendrez vos symptômes, plus il vous sera facile de les contrôler. Ne laissez pas la colère s'emparer de votre vie. Un gestionnaire de soins Encompas peut vous aider à trouver un professionnel de la santé mentale formé pour vous aider à arrêter le cycle de la colère, à résoudre les comportements de colère, à apprendre de nouvelles stratégies d'adaptation et à reprendre plaisir à la vie.

Sources

Association canadienne pour la santé mentale. (2016). Être en colère. Extrait de https://cmha.ca/fr/documents/etre-en-colere
Retrieved from
http://www.cmha.ca/mental_health/feeling-angry/#.V1MPVJErLIU

Trouble anxieux2020-03-31T09:51:07-04:00

Trouble d’anxiété généralisé

L'inquiétude et la nervosité sont des sentiments que nous éprouvons tous de temps en temps. Votre cœur peut battre plus vite, votre visage peut rougir et vous pouvez peut-être éprouver une sensation d’avoir des « papillons » dans l'estomac. Ce type d'anxiété est sain; il nous empêche d'entrer ou de rester dans des situations dangereuses ou menaçantes pour notre vie. Cette anxiété passe éventuellement, et se résout généralement une fois que nous sommes sortis de la situation de danger.

L'anxiété devient un problème lorsque vous ressentez une inquiétude et une nervosité excessives par rapport à des choses normales de la vie de tous les jours, pendant une période de temps prolongée (généralement plus de 6 mois). Les personnes atteintes de trouble d'anxiété généralisée (TAG) craignent souvent le pire en matière de relations, de finances, d'emploi ou de santé. Leur peur est persistante et n'est généralement pas réaliste, ce qui les amène à vivre une détresse qui rend le fait de profiter de la vie difficile.

Le TAG est une chose courante et peut toucher n'importe qui, indépendamment de l'âge, du sexe et du statut socioéconomique. Le TAG est causé par une variété de facteurs, y compris la chimie de votre cerveau, une accumulation d'événements de vie stressants et certains traits de personnalité prédisposants.

Symptômes

Il existe plusieurs symptômes du trouble d'anxiété généralisé, notamment :

  • Fatigue
  • Troubles du sommeil
  • Agitation
  • Tension musculaire
  • Nausées et problèmes gastro-intestinaux
  • Sueur
  • Accélération du rythme cardiaque
  • Difficulté à se concentrer et / ou à maintenir son attention

Traitement

Sans traitement, les symptômes de TAG peuvent continuer à perturber votre qualité de vie. Cependant, le traitement peut s’avérer efficace pour aider les personnes atteintes de TAG à recommencer à profiter de la vie. Voici quelques prochaines étapes pour vous aider à démarrer :

  • Les stratégies de relaxation peuvent aider à diminuer les symptômes physiques de l'anxiété. Plus vous sentez votre cœur battre rapidement et votre respiration changer, plus il est difficile de vous calmer. Essayez de respirer profondément.
  • Le counseling avec un fournisseur de soins de santé mentale s'est avéré très efficace pour aider les personnes à surmonter leurs problèmes d'anxiété. Non seulement un conseiller qualifié peut vous aider à apprendre les stratégies nécessaires pour aider à arrêter le cycle de l'anxiété, mais il peut également vous aider à les utiliser correctement.
  • Dans les cas graves, il faut également consulter son médecin de famille, car les médicaments, lorsqu'ils sont pris en conjonction avec du counseling, sont souvent d’une grande aide.

Un gestionnaire des soins Encompas peut vous aider à vous mettre en contact avec un professionnel de la santé mentale adapté à votre culture et à votre personnalité; quelqu'un qui possède une expertise dans le traitement de l'anxiété. Contactez-nous dès aujourd'hui pour reprendre gout à la vie.

Sources

Statistique Canada. (2015). Troubles anxieux. Extrait de https://www150.statcan.gc.ca/n1/pub/82-619-m/2012004/sections/sectionb-fra.htm#a4

Institut national de la santé mentale. (2018). Anxiety disorders. Extrait de http://www.nimh.nih.gov/health/topics/anxiety-disorders/index.shtml

La dépression2020-03-25T11:13:15-04:00

Qu'est-ce que la dépression?

La tristesse fait partie de la vie de tous les jours. Tout le monde ressent le « blues » de temps en temps. La plupart du temps, la tristesse survient à la suite d'une situation qui se produit dans nos vies. Généralement, la tristesse passe et se résout avec le temps.

Lorsque vous souffrez de dépression, vous vivez plus que de la simple tristesse passagère. La dépression, c'est quand vous ressentez un désespoir sévère sur une longue période de temps. Elle affecte tous les aspects de votre vie, y compris votre santé mentale, votre santé physique, vos relations, votre travail et vos objectifs personnels. En tant qu'émotion hypo-excitante, la dépression vous enlève de l'énergie, ce qui rend difficile l'accomplissement de vos tâches quotidiennes normales. Vous pouvez avoir du mal à sortir du lit le matin, à communiquer avec les autres, à trouver de l'intérêt pour les choses que vous aimiez, vous pouvez vous sentir sans valeur, ne plus avoir d’espoir et à avoir du mal à vous concentrer.

1 Canadien sur 4 souffrira de dépression à un moment donné de sa vie. La dépression est extrêmement courante et peut toucher n'importe qui, indépendamment de l'âge, du sexe et du statut socioéconomique. On pense que de nombreux facteurs différents provoquent la dépression, notamment la génétique, les antécédents familiaux, les facteurs environnementaux, les facteurs situationnels, la personnalité et les changements et défis liés à la santé physique. Bien que la dépression ne disparaisse peut-être pas d'elle-même, avec un soutien professionnel, elle est tout à fait traitable.

Symptômes

Les symptômes suivants sont courants chez les personnes qui souffrent de dépression :

  • Tristesse
  • Perte d'intérêt ou de plaisir
  • Faible estime de soi
  • Sentiments de culpabilité
  • Sentiment de désespoir
  • Mauvaise concentration et / ou mauvaise mémoire
  • Troubles du sommeil
  • Changements d’appétit et / ou de poids
  • Maux et douleurs
  • Maux de tête

Traitement

Sans traitement, la dépression peut durer longtemps et peut ne jamais être complètement résolue. Si vous souffrez de tristesse ou de dépression, voici quelques étapes à suivre :

  • Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler. Souvent, les tâches consistant à sortir du lit et à se brosser les dents peuvent être de grands accomplissements. Se rappeler que vous avez le contrôle de ce que vous faites peut parfois briser le cycle des pensées dépressives.
  • Liste de gratitude. Écrivez une liste des choses qui se sont produites pendant votre journée et dont vous êtes reconnaissant. Souvent, ouvrir des voies plus positives dans notre cerveau peut apporter de l’aide.
  • Le counseling s'est avéré très efficace pour aider les individus à surmonter la dépression. Un professionnel de la santé mentale peut non seulement vous aider en vous enseignant les stratégies nécessaires pour aider à arrêter le cycle dépressif, mais il peut également vous aider à les utiliser correctement.
  • Dans les cas graves, il faut également consulter son médecin de famille, car les médicaments, lorsqu'ils sont pris en conjonction avec de la psychothérapie, sont souvent d’une grande aide.

Un gestionnaire des soins Encompas peut vous aider à vous mettre en contact avec un professionnel de la santé mentale adapté à votre culture et à votre personnalité; quelqu'un qui possède une expertise dans le traitement de la dépression. Contactez-nous dès aujourd'hui pour reprendre goût à la vie.

Sources

Association canadienne pour la santé mentale. (2020). La dépression et le trouble bipolaire. Extrait de https://cmha.ca/fr/la-depression-et-le-trouble-bipolaire

Centre de toxicomanie et de santé mentale. (2020). La dépression. Extrait de https://www.camh.ca/fr/info-sante/index-sur-la-sante-mentale-et-la-dependance/la-depression

Institut national de la santé mentale. (2018). Dépression. Extrait de https://www.nimh.nih.gov/health/topics/depression/index.shtml

Dysfonctionnement familial2020-03-24T11:15:43-04:00

Qu'est-ce que le dysfonctionnement familial?

Il est courant que les familles traversent des moments difficiles. Il n’existe pas de famille « parfaite » ou de famille qui ne connaisse jamais de difficultés. Les familles sont des systèmes complexes constitués de relations complexes à long terme. La perte d'un proche, les problèmes de santé, les traumatismes et les difficultés financières peuvent avoir un impact significatif sur les dynamiques familiales, les relations, les routines, la communication et les capacités de résolution de problèmes, ce qui, si l’on y prend pas garde, peut entraîner un dysfonctionnement familial chronique.

Certaines des raisons courantes pour lesquelles les familles peuvent éprouver des difficultés peuvent inclure :

  • Problèmes conjugaux (par exemple séparation, divorce)
  • Problèmes financiers
  • Expériences traumatisantes (par exemple abus, catastrophe naturelle, etc.)
  • Dépendances
  • Maladies mentales
  • Défis liés à la santé
  • Perte d'un proche

Bien que les problèmes familiaux puissent se régler d'eux-mêmes, la plupart du temps, ils nécessitent une attention et une implication déterminées de tous les membres de la famille pour résoudre les difficultés et aller de l'avant de manière positive.

Signes que quelque chose ne va pas

Il existe de nombreux signes différents qui peuvent indiquer qu'une famille est en difficulté. Ces signes peuvent inclure :

  • Négativité et / ou critique dans les communications
  • Manque d'encouragement et de communication positive
  • Communication inexistante (éviter / ignorer)
  • Arguments fréquents et non résolus
  • Les enfants sont forcés de prendre parti dans les disputes
  • Opposition ou défi de la part des enfants / des adolescents
  • Violence physique, verbale et / ou psychologique

Traiter le dysfonctionnement familial

Le counseling familial par un professionnel de la santé mentale qualifié peut aider à résoudre les défis auxquels votre famille est confrontée, à améliorer la communication, à renforcer les relations et à renforcer la résilience face aux facteurs de stress. Le counseling familial consiste à réunir tous les membres de la famille, dans un partenariat collaboratif avec le conseiller, dans un environnement sûr, attentionné et confidentiel.

Le counseling familial peut être en mesure d'aider de diverses façons, y compris :

  • Identifier les préoccupations et les défis communs
  • Identifier les différents besoins de tous les membres de la famille
  • Résoudre les inquiétudes et les défis
  • Élaborer des stratégies d'adaptation positives et efficaces pour le stress et les défis futurs qui pourraient survenir
  • Améliorer la communication
  • Forger des liens positifs plus forts entre les membres de la famille
  • Renforcer la résilience

Un gestionnaire des soins Encompas peut vous aider, vous et votre famille, à trouver un professionnel de la santé mentale adapté à votre famille et à votre culture, pour aider votre famille à retrouver la joie.

Deuil et chagrin2020-03-24T11:18:05-04:00

Que sont que le deuil et le chagrin?

Au cours de nos vies, nous éprouvons tous du chagrin à la suite d'une perte. Le deuil est une réaction normale et nécessaire à des pertes de toutes sortes (par exemple, la perte d'un emploi, des pertes financières, etc.), mais généralement le plus troublant se produit lorsque nous faisons face à la mort d'un proche. Après avoir subi une telle perte, nous pouvons nous demander pourquoi cela nous est arrivé, ou comment nous allons pouvoir traverser un autre jour et continuer à avancer dans notre vie. La profonde dévastation, la tristesse, la colère, la confusion et le déni que nous éprouvons font partie du chagrin.

Le deuil est la période de chagrin et d’affliction après une perte. Chaque personne réagira et gérera son chagrin de différentes manières; il n'y a pas deux expériences de deuil identiques. Il existe cependant des similitudes qui sont souvent décrites comme les « étapes du deuil »; déni, colère, négociation, tristesse et acceptation. Bien qu’il nous arrive de faire face à ces différentes expériences à la suite de notre processus de deuil, il n'y a pas de formule, de processus ou de temps spécifique pour le deuil. Généralement, au fil du temps, nous développons instinctivement de nouvelles façons de supporter notre perte, et notre chagrin devient plus gérable.

Deuil compliqué

Parfois, cependant, nous ne pouvons pas nous faire à notre perte. C'est à ce moment que le « deuil » devient un « deuil compliqué ». Les principaux signes d'un deuil compliqué incluent :

  • Deuil intense sur une longue période, comme si la perte venait juste d’arriver
  • Difficulté à se concentrer car préoccupé par la perte
  • Sentiments d’être sans valeur et que tout est vide de sens
  • Sentiments récurrents d'engourdissement ou d'étourdissement
  • Nier que la perte soit survenue
  • Changements dans les relations personnelles
  • Éviter complètement le deuil (par exemple, éviter tout ce qui rappelle le deuil)
  • Se livrer à des activités autodestructrices (par exemple, alcool, drogues, comportements à risque)
  • Incapacité à réguler ses émotions

Si vous, ou quelqu'un que vous connaissez, éprouvez un deuil compliqué, obtenir un soutien approprié peut vous aider.

Étapes suivantes
Le chagrin est une émotion puissante et le deuil peut être une expérience douloureuse. Cependant, le chagrin et le deuil sont des expériences nécessaires et normales après la perte. Il est également normal d'avoir besoin du soutien de proches et / ou de professionnels pour traverser le deuil d’une manière saine et éviter ou traiter un deuil compliqué.

Un gestionnaire des soins Encompas peut vous aider à trouver un professionnel de la santé mentale qui possède une expertise dans le counseling lié au deuil. Ces professionnels peuvent vous aider à vous adapter à votre perte et à trouver de nouvelles façons de vivre votre vie et d’aller de l’avant.

Kersting, K. (2004). A new approach to complicated grief. PsycEXTRA Dataset. doi:10.1037/e308892005-033

The Center for Complicated Grief. (2020) Complicated grief. Columbia School of Social Work.
Extrait de https://complicatedgrief.columbia.edu/complicated-grief/

Crises de panique et trouble panique2020-03-24T11:20:45-04:00

Crises de panique

Les êtres humains éprouvent de la panique lorsqu'ils se trouvent dans une situation de danger, déclenchant une réponse instinctive normale de « lutte ou fuite » pour les aider à sortir d'une situation qui menace potentiellement leurs vies.

Une crise de panique, cependant, est une soudaine vague de peur écrasante qui survient sans une situation de danger distincte. C'est beaucoup plus intense qu'un sentiment commun d'être « stressé ». Certaines personnes ont l'impression d'étouffer, de faire une crise cardiaque ou ont peur de mourir. Bien que terrifiante et stressante, une crise de panique n'est pas dangereuse et disparaîtra d'elle-même.

Symptômes

  • Accélération du rythme cardiaque
  • Essoufflement, impression de « ne pas avoir assez d'air »
  • Terreur presque paralysante
  • Étourdissements, vertiges ou nausées
  • Tremblements, transpiration, grelottements
  • Suffocation, douleurs thoraciques
  • Bouffées de chaleur ou frissons soudains
  • Picotements dans les doigts ou les orteils (« épingles et aiguilles »)
  • Craindre d’être sur le point de mourir ou de perdre contact avec la réalité

Une crise de panique est marquée par les conditions suivantes :

  • Survient soudainement, sans avertissement
  • Le niveau de peur est extrêmement élevé, sans menace ni danger environnemental
  • Passe en quelques minutes; le corps ne peut pas soutenir la réponse de « lutte ou fuite » pendant une longue période de temps, cependant, des attaques répétées peuvent continuer à se produire pendant des heures.

Trouble panique

Un trouble panique est marqué par des crises de panique répétées et inattendues. Les personnes qui souffrent de trouble panique ont généralement peur d’avoir plus de crises de panique et, par conséquent, elles évitent les personnes, les endroits et les situations qu'elles ont identifiés comme déclencheurs potentiels d'une crise de panique.

Le trouble panique peut être causé par, ou peut provoquer, des phobies et d'autres problèmes de santé mentale tels que la dépression, la toxicomanie, et des complications de santé physique. Le trouble panique va de léger (gêne sociale) à grave (incapacité totale de faire face au monde extérieur).

Traitement

Si vous souffrez ou si vous soupçonnez d'être victime de crises de panique, un professionnel de la santé mentale peut vous aider à élaborer des stratégies d'adaptation fortes et positives pour résoudre les défis et reprendre le contrôle de votre vie.

Un gestionnaire des soins Encompas peut vous aider à vous mettre en contact avec un professionnel de la santé mentale qui a de l'expérience dans le traitement des crises de panique et des troubles paniques. Veuillez nous contacter pour plus d'informations.

Sources

American Psychological Association. (2020). Answers to your questions about panic disorders.
Extrait de : http://www.apa.org/topics/anxiety/panic-disorder.aspx

Association canadienne pour la santé mentale. (2016). Les phobies et le trouble panique.
Extrait de : https://cmha.ca/fr/documents/les-phobies-et-le-trouble-panique

Trouble de stress post-traumatique (TSPT)2020-03-24T11:53:31-04:00

Qu'est-ce que le trouble de stress post-traumatique (TSPT)?

Tout le monde vit des situations effrayantes au cours de sa vie. Il est normal de ressentir de la nervosité, d'avoir du mal à s’endormir ou d'avoir des pensées récurrentes à propos d’une situation après avoir vécu quelque chose d'effrayant. Cependant, l'inconfort et les perturbations de nos vies disparaissent au fil du temps et nous reprenons nos vies normales.

Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) est différent. Le TSPT est une maladie mentale envahissante qui est généralement provoquée par le fait de faire l’expérience ou d’être témoin d'un traumatisme associé à la mort, à une menace de mort, à une blessure grave ou à une violence sexuelle. Les événements traumatisants sont généralement inattendus et vous sentez souvent impuissant à arrêter ou à modifier l'événement.

Le TSPT n'est pas toujours provoqué par un événement unique. Parfois, un traumatisme est vécu sur une plus longue période de temps, comme dans les cas d'abus ou pendant la guerre. Les personnes dans certaines carrières, telles que le personnel militaire, les premiers intervenants et les fournisseurs de soins de santé, ont des taux plus élevés de TSPT en raison de leur exposition régulière à des événements traumatisants.

Symptômes

Il existe divers symptômes du TSPT, et tout le monde ne fera pas l’expérience du TSPT de la même manière. Certains des symptômes courants incluent, sans s'y limiter :

  • Revivre l'événement traumatisant (par exemple cauchemars, retours en arrière, pensées intrusives)
  • Éviter les souvenirs, les pensées et les sentiments pénibles
  • Éviter les choses qui vous rappellent l'événement traumatisant
  • Incapacité à se rappeler des aspects importants de l'événement traumatisant
  • Détachement de la réalité, où vous agissez comme si l'événement traumatisant se reproduisait
  • Problèmes de concentration
  • Émotions négatives persistantes (par exemple tristesse, peur, irritabilité, colère, etc.)
  • Difficulté à ressentir des émotions positives
  • Faible estime de soi et blâme dirigé contre soi

Les personnes atteintes du TSPT peuvent éprouver d'autres problèmes de santé mentale en même temps. En conséquence, les personnes atteintes du TSPT peuvent se tourner vers des stratégies d'adaptation malsaines, telles que les drogues ou l'alcool, qui peuvent entraîner une dépendance et des abus.

Traitement

Du counseling avec un professionnel de la santé mentale qui a une formation spécifique sur le traitement des personnes ayant subi un traumatisme, peut s'avérer être une intervention pleine de succès pour les personnes atteintes de TSPT. Un professionnel de la santé mentale peut vous aider à reprendre le contrôle de votre vie, à reconstruire votre estime de vous et votre confiance en vous, et à vous redonner gout à une vie de qualité. Veuillez contacter un gestionnaire des soins Encompas pour vous mettre en contact avec un professionnel de la santé mentale qui peut répondre à vos besoins.

Sources
American Psychiatric Association. (2013). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (5e éd.). Arlington, VA: American Psychiatric Publishing.

Association canadienne pour la santé mentale. (2016). Trouble de stress post-traumatique (TPST).
Extrait de https://cmha.ca/fr/documents/trouble-de-stress-post-traumatique-tspt

Problèmes relationnels2020-03-24T11:55:44-04:00

Les problèmes relationnels, qu’est-ce que c’est?

Tous les couples éprouvent des problèmes dans leur relation de temps en temps. Aucun couple, aussi compatible soit-il, n’évite de passer par des moments difficiles. Parfois, les couples sont capables de résoudre leurs problèmes et de recommencer à profiter de la vie ensemble. Cependant, si les préoccupations, les défis et les problèmes ne sont pas résolus, ils peuvent se transformer en dysfonctionnement conjugal, ce qui peut entraîner des conflits chroniques, des reproches, une séparation et, finalement, un divorce. Pour les personnes mariées, ces problèmes peuvent avoir un impact sérieux et négatif sur la santé physique et mentale.

Il y a de nombreuses raisons différentes pour lesquelles les couples éprouvent des difficultés dans leur relation. Certaines des raisons pour lesquelles des dysfonctions conjugales surviennent peuvent inclure :

  • Problèmes financiers
  • Infidélité
  • Infertilité
  • Dépendances
  • Maladie mentale
  • Problèmes de santé physique
  • Difficultés liées à l’emploi
  • Décès d'un proche
  • Conflit
  • Violence physique, verbale et / ou psychologique
  • Beaux-parents

Signes de dysfonctionnement conjugal

Le mariage peut être gratifiant, mais également difficile. Parfois, les problèmes et les préoccupations d'un couple se retrouvent ancrés dans l'identité de leur relation; le couple peut penser que la douleur, les blessures et le malheur qu'il éprouve sont « normaux » pour un mariage et ne nécessitent donc pas d'attention et de changement.

Certains signes que votre relation peut être en difficulté comprennent notamment, mais sans s'y limiter :

  • Récurrence du même argument / combat, sans résolution
  • Arguments qui dégénèrent en combats, sans résolution
  • Éviter les problèmes / s'ignorer
  • Temps moins significatif passé ensemble
  • Peu ou pas d'intimité
  • Se blâmer constamment mutuellement
  • Garder un décompte des choses que votre partenaire a mal faites
  • Garder des secrets que vous ne partagez pas avec votre partenaire
  • Penser à avoir une liaison

Résoudre le dysfonctionnement conjugal

La thérapie de couple est une forme de psychothérapie qui permet au couple de rencontrer un professionnel de la santé mentale qualifié dans le but de résoudre les problèmes et les conflits dans la relation et de restaurer la confiance et la communication.

Voici quelques manières dont la thérapie de couple peut aider votre relation :

  • Identifier les problèmes, les préoccupations et les défis
  • Identifier les besoins de chaque personne dans la relation
  • Améliorer la communication
  • Résoudre les conflits de manière durable
  • Construire des stratégies d'adaptation positives face au stress
  • Restaurer un lien significatif
  • Restaurer la confiance mutuelle

Un gestionnaire des soins Encompas peut vous aider à trouver un professionnel de la santé mentale qui possède une expertise dans les défis que vous et votre conjoint rencontrez, et qui convient également à votre personnalité et à votre culture.

L'automutilation2020-03-31T09:48:03-04:00

Qu'est-ce que l'automutilation?

Parfois, les pensées, les sentiments et les expériences peuvent sembler trop accablants ou difficiles à gérer. La perte, le traumatisme, le sentiment de vide ou la perte de contrôle sont autant de raisons pour lesquelles les personnes peuvent s’automutiler. Les personnes peuvent essayer de faire face à ces expériences en se faisant du mal. Pour certaines personnes, l'automutilation peut transformer la douleur émotionnelle en une douleur physique, qui peut être plus facile à comprendre et à résoudre. La plupart du temps, ces personnes ne souhaitent pas mourir. Elles se font du mal en se coupant, en se brûlant ou en se frappant pour se sentir mieux. L'automutilation est généralement un symptôme d'une autre maladie mentale, comme la dépression, plutôt qu'une maladie mentale à elle seule.

L'automutilation est plus fréquente chez les adolescents, et généralement chez les adolescentes de sexe féminin. Les personnes qui s'automutilent peuvent avoir subi un stress ou un traumatisme important dans leurs vies.

Signes précurseurs

Souvent, les personnes qui s'automutilent le font en privé. Elles peuvent se sentir coupables, gênées ou honteuses. Voici quelques signes précurseurs à prendre en compte :

  • Des blessures fréquentes et inexpliquées
  • Des cicatrices inexpliquées
  • Le port de chemises à manches longues et de pantalons longs, même quand il fait chaud
  • Une faible estime de soi
  • Des problèmes à gérer ses émotions
  • Des problèmes relationnels

Traitement

Si vous vous inquiétez à propos de quelqu'un qui pourrait s’automutiler, il est important d'en savoir plus à ce sujet et d'en parler. Si vous vous automutilez, il est important d’obtenir le traitement adéquat. L'automutilation peut en fait indiquer que vous souffrez d'une maladie mentale non résolue qui nécessite de l'attention et des soins.

  • Prenez soin de vos blessures; si vous vous faites du souci à propos d'une blessure, composez le 911 ou allez à l'hôpital
  • Talk to someone you trust; a family member, friend, teacher, or counsellor can be helpful
  • Parlez à votre médecin

Un gestionnaire des soins Encompas peut vous aider à trouver un professionnel de la santé mentale qui a de l’expertise dans le traitement de l'automutilation et qui vous convient sur les plans personnel et culturel. Votre thérapeute peut vous aider à acquérir de nouvelles compétences qui vous permettront de gérer efficacement les pensées difficiles, les sentiments et les expériences passées sans vous automutiler, ou de soutenir une personne aux prises avec des comportements d’automutilation.

Sources

DeAngelis, T. (2015). A new look at self-injury. American Psychological Association, 46, 7.
Extrait de http://www.apa.org/monitor/2015/07-08/self-injury.aspx

Association canadienne pour la santé mentale. (2016). Les jeunes et l’automutilation.
Extrait de https://cmha.ca/fr/documents/les-jeunes-et-lautomutilation

Les troubles du sommeil2020-03-31T09:49:13-04:00

Les troubles du sommeil, qu’est-ce que c’est?

Tout le monde rencontre des problèmes de sommeil de temps en temps. Les perturbations du sommeil normal peuvent survenir pour diverses raisons, notamment l'excitation, l'anxiété, les préoccupations, les sensations de stress, les grincements de dents ou les terreurs nocturnes. Bien que vous puissiez perdre une nuit ou deux de solide sommeil, ces perturbations du sommeil normal se résolvent généralement en peu de temps.

Cependant, parfois, les troubles du sommeil ne sont pas rapidement résolus. Un manque de sommeil régulier peut affecter tous les aspects de votre vie, y compris votre communication et vos relations avec les autres, votre concentration, la prise de décisions, les responsabilités scolaires ou professionnelles et le fonctionnement quotidien. De plus, un manque de sommeil peut créer des bouleversements émotionnels importants, notamment une irritabilité, une agitation et une anxiété accrues.

Souvent, lorsque nous avons des problèmes de sommeil, nous ne sommes pas en mesure d’arriver à un point où le sommeil est reposant et réparateur pour notre corps. Notre corps ne peut pas passer par les étapes appropriées du sommeil et ne nous permet donc pas de régénérer notre énergie et de reposer notre esprit.

Symptômes

Voici quelques signes et symptômes courants pouvant montrer que le manque de sommeil représente un problème dans votre vie :

  • Sensation de ne pas s’être bien reposé au réveil (par exemple, sensation de fatigue après 8 heures de sommeil)
  • Incapacité de s'endormir ou de rester endormi toute la nuit
  • Vous tournez et vous retournez pendant la majeure partie de la nuit? Pour ceux ou celles d'entre vous qui ont du mal à s'endormir, il faudra peut-être revoir votre routine du coucher. « Une routine du coucher? », demandez-vous. Oui, en tant qu'adultes, nous avons encore besoin de routines au moment de nous coucher. Ce sont des routines qui préparent votre corps et votre esprit à une bonne nuit de sommeil.
  • Vous réveillez-vous au milieu de la nuit? Si vous réveillez au milieu de la nuit et que vous ne pouvez pas vous rendormir, il est important de déterminer la cause de ce réveil. Est-ce en raison de cauchemars ou est-ce la nécessité de vider votre vessie? Quoi qu'il en soit, au lieu de tourner et de vous retourner (ce qui entraîne souvent une anxiété accrue et une inquiétude d'être fatigué le lendemain), sortez du lit et distrayez-vous jusqu'à ce que vous vous sentiez à nouveau fatigué. Ne restez jamais au lit à tourner et à vous retourner pendant plus de 20 minutes.

Quelques conseils supplémentaires pour dormir

  • Saviez-vous que ce que vous mangez affecte votre sommeil? Trop de café, de thé ou même de chocolat pendant la journée peut mener à une nuit de sommeil difficile. Les agrumes et les jus peuvent également affecter votre sommeil.
  • Your television viewing affects your sleep especially what you watch right before bed, so make sure you leave some room for your body and mind to relax before bedtime. If you are watching “negative” or scary programs, that often leads to nightmares and restless sleeps.
  • Allez aux toilettes avant de vous coucher. Cela peut sembler simple, mais si vous ne videz pas votre vessie avant de vous endormir, il est peut-être temps commencer. C'est souvent une cause de perturbation du sommeil.

Nos gestionnaires des soins Encompas se sont engagés à vous prodiguer des soins. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin d'autres informations, nous sommes là pour vous aider.

Sources

American Psychological Association (2020). Why Sleep is Important and What Happens if you don’t Get Enough. Extrait de : http://www.apa.org/topics/sleep/why.aspx#

Stress2020-03-24T12:01:51-04:00

Qu'est-ce que le stress?

Traditionnellement, le stress est la réaction de notre corps à une menace réelle ou perçue. Le stress nous pousse à lutter ou à fuir, afin de nous mettre hors du danger immédiat. Cependant, dans notre société occidentale, le stress constitue davantage un événement de tous les jours qui survient pour diverses raisons, et ce ne sont généralement pas des choses contre lesquelles nous pouvons lutter ou que nous pouvons fuir.

Pour les professionnels en uniforme, tels que les premiers intervenants, le personnel militaire et le personnel des services d'urgence, leur profession peut être stressante en raison de l'exposition régulière (et parfois quotidienne) à des événements traumatisants, des priorités qui se font concurrence sur des délais courts, et du fait d'occuper une position sur laquelle la société se repose.

Que nous ayons trop de choses sur nos listes de tâches, des changements majeurs dans nos vies, un stress professionnel ou une maladie dans la famille, nos corps et nos esprits ressentent la pression et deviennent « stressés ». Un peu de stress est normal; cela nous motive à devenir plus productifs et à accomplir des tâches. Cependant, trop de stress prolongé peut être écrasant, au point de créer des problèmes dans nos relations, notre travail et notre fonctionnement au quotidien.

Symptômes

Différentes personnes, mises dans différentes situations stressantes, peuvent avoir différentes réactions. Voici quelques signes courants que le stress peut constituer un problème :

  • Éviter le problème d'origine
  • Problèmes de concentration
  • Incapacité à prendre des décisions
  • Manque de confiance et d'estime de soi
  • Transpiration excessive
  • Augmentation du rythme cardiaque
  • Tension musculaire
  • Difficulté à s'endormir et / ou à rester endormi
  • Maux de tête

Traitement

Un gestionnaire de soins Encompas peut vous aider à trouver un professionnel de la santé mentale qui peut vous aider à gérer et à réduire votre stress, à mettre en œuvre des stratégies d'adaptation saines et à retrouver le plaisir de vivre.

Certaines techniques communes pour la résolution à court terme du stress peuvent inclure :

  • Ralentir : nous pensons souvent que plus vite nous faisons les choses, plus nous pouvons accomplir de choses. La plupart du temps cependant, essayer de condenser tout ce que nous souhaitons faire dans un court espace de temps peut conduire à l'épuisement professionnel et affecter la clarté de nos pensées. Il est souvent important de reconnaître que, lorsque nous ralentissons de manière effective, nous arrivons souvent à accomplir davantage de choses, et ce de manière plus constante. En ralentissant, nous pouvons éviter l'épuisement professionnel et le stress.
  • Les autosoins : prendre soin de soi conduit souvent à une diminution du stress. Le véritable autosoin consiste à faire quelque chose pour vous-mêmes que vous souhaitez faire et qui revigore votre esprit, votre âme et votre corps. Les autosoins varient d’une personne à l’autre et il est important de personnaliser l'expérience.
  • La relaxation : plus nous devenons stressés, plus il est difficile de ramener notre corps et notre esprit à un état de relaxation. La relaxation devient une routine importante à intégrer dans notre vie car elle nous ramène à un état de repos neutre et permet de nous réinitialiser en vue d’un stress futur. Si nous n’aidons pas notre corps à se détendre, le stress continue de s'aggraver, ce qui est très dommageable non seulement pour notre état émotionnel mais aussi pour notre état physique.
Idées suicidaires2020-03-31T09:22:44-04:00

Les idées suicidaires, qu'est-ce que c’est?

Le suicide continue d'être de plus en plus présent dans notre société. Les personnes qui veulent mettre fin à leurs jours le font généralement parce qu’elles n’ont pas le sentiment d’avoir d’autre choix. Elles ressentent du désespoir, une douleur émotionnelle écrasante et constante et la conviction que leur vie n'a aucune valeur. Les personnes meurent par suicide pour diverses raisons. La dépression grave, la psychose (par exemple, le délire ou les hallucinations provoquent des tendances autodestructrices), la toxicomanie et les maladies en phase terminale sont quelques-unes des raisons communes pour lesquelles les personnes peuvent souhaiter mettre fin à leurs jours.

Il y a de nombreuses causes d’idées suicidaires, notamment nos gènes et notre constitution biologique, les facteurs environnementaux, les problèmes liés au développement dans l'enfance et les traumatismes. Chaque année, le suicide cause davantage de décès que les homicides et la guerre.

Signes précurseurs

Il y a plusieurs signes qu'une personne envisage ou planifie de se suicider, notamment :

  • Haine de soi
  • Désespoir
  • Repousser les proches
  • Isolement social et personnel
  • Ne pas sentir de sentiment d’appartenance
  • Se sentir comme un fardeau pour les autres
  • Tentatives passées de mettre fin à ses jours
  • Toute discussion sur des idées, des plans ou des intentions suicidaires
  • Humeur qui s’améliore soudainement
  • Comportement à risque
  • Manque de régulation émotionnelle (par exemple, explosions soudaines de colère)

Si vous connaissez quelqu'un qui pourrait présenter un risque de suicide, composez le 911 ou appelez votre centre local d'intervention d'urgence immédiatement.

Traitement

Si vous, ou quelqu'un que vous connaissez, avez des idées suicidaires ou avez un plan pour mettre fin à vos jours, il est important d'obtenir une aide urgente immédiate.

Le traitement des idées suicidaires implique souvent de traiter les problèmes sous-jacents, tels que la maladie mentale, par la psychothérapie. Un gestionnaire des soins Encompas peut trouver, pour vous ou vos proches, un professionnel de la santé mentale qui possède une expertise dans le traitement des causes associées au suicide, telles que la dépression. Votre thérapeute peut vous aider à identifier les causes de vos idées suicidaires et vous donner des outils pour gérer les défis écrasants auxquels vous êtes confronté. Ils peuvent également travailler avec les familles pour aider un proche aux prises avec des idées suicidaires.

Sources

Lickerman, A. (2010). « The six reasons people attempt suicide ». Psychology Today.
Extrait de https://www.psychologytoday.com/blog/happiness-in-world/201004/the-six-reasons-people-attempt-suicide

Association canadienne pour la santé mentale. (2020). Suicide.
Extrait de https://cmha.ca/understanding-mental-illness/suicide

Retourner aux ressources